Lifestyle

Le saut en parachute

Hello ! Voilà 4 jours que j’ai réalisé mon premier saut en parachute en tandem et je ne pouvais pas ne pas t’en parler tellement je ne m’en suis toujours pas remise ! Je vais donc te raconter pourquoi ce saut et ce que j’ai ressenti pendant et après le saut.

saut en parachute

Le pourquoi du comment

En fait, l’été dernier, j’ai fait la plus grande tyrolienne d’Europe à Orcières 1850. Il s’agit, depuis 2009, de la plus grande tyrolienne d’Europe donc. 1870 mètres séparant le sommet du Drouvet (2655m) du lac long (2500m) qui se traversent à l’horizontal au dessus du vite à une vitesse atteignant jusqu’à 130km/h (voir des pointes à 140), soit une sensation de vol d’environ 1 minute 30. Cette tyrolienne peut se faire aussi bien l’hiver (avec les skis sur le dos) que l’été (descente en télésiège ou à pied pour rejoindre la station). J’ai choisi de le faire l’été, me disant que ce serait peut être plus impressionnant même si cela devait être magnifique sous la couverture neigeuse. Autant te dire, qu’avant de me lancer, j’étais pas très fière. J’avais jamais vraiment fait d’activité à sensation forte jusqu’à ce jour (je m’étais contentée des parcours dans les arbres^^). Et en fait, petite montée d’adrénaline au moment du départ quand la personne te pousse mais après ça, juste la sensation de voler. Pas vraiment de frayeur pour moi qui n’est pas trop la peur du vide mais cette sensation de voler que je ne connaissais pas encore est vraiment chouette ! Si toi aussi ça te tente, voici le site. C’est après cette tyrolienne que j’ai eu envie de quelque chose qui m’apporterait plus d’adrénaline et me ferait un peu plus peur. Quelques amis avaient déjà fait un saut en parachute et me disaient que c’était sensationnel alors ça m’a beaucoup donné envie. Un mois plus tard, lors de mon anniversaire, j’ai eu la chance de recevoir une cagnotte pour ce fameux saut en parachute et là quel bonheur mais pression à la fois …

tyrolienne ornières

Le saut en parachute

J’ai choisi de faire ce saut à Tallard (Gap – je vais souvent en vacances dans les hautes alpes, j’adore ces montagnes) et en été, cet été donc pour de meilleures conditions météorologiques et essayer d’avoir un beau ciel bleu sur les photos tant qu’à faire. L’hiver passe, je pense sans arrêt à ce saut, je regarde les vidéos de mes amis, le stress et les montées d’adrénaline sont là à chaque fois; mais comment vais-je faire si j’ai déjà peur rien qu’en voyant une vidéo ? Double challenge pour moi qui ai peur de l’avion en plus (je suis restée 7 ans sans prendre l’avion après une crise de tétanie). Mais comment vais-je réagir au moment de l’ouverture des portes de l’avion ? Vais-je tomber dans les pommes ? J’étais partagée entre l’envie de réaliser ce saut qui semble magique aux yeux de tout le monde, me permettrait d’avoir une vue inégalable et l’angoisse de ne pas connaître ma réaction au moment venu… beaucoup d’interrogations… et puis quel club choisir … La seule chose dont j’étais sûre c’était de vouloir prendre le pack photos et vidéo pour garder une trâce de cette expérience car ce n’est qu’une fois dans sa vie pour la majorité d’entre nous… Pour ce qui est de l’avion, je me suis rassurée en me disant que de toute façon je serai accrochée à un parachute donc au pire on saute un peu plus tôt que prévu ^^ Pour ce qui est du club au début j’ai regardé le budget pour être honnête car tous les clubs semblaient similaires et puis j’en ai trouvé un sans acompte à verser : 109 parachutisme (car je rentrais de vacances et si problème d’avion au retour fallait que je puisse décaler si besoin) mais ils m’ont renvoyé vers Julien Parra de Snow and Sky avec qui j’ai eu la chance de réaliser ce saut au Skydive center. Bizarrement en arrivant sur le lieu du saut, au club, je me suis détendue. Je sautais avec ma tante et son copain, ce qui m’a pas mal rassuré, j’avais une partie de ma belle famille qui était venue m’encourager et j’avais tellement envie d’assurer, pas stresser .. mais surtout, ce qu’il faut dire, c’est que l’équipe était au top, à déconner et te mettre dans une bonne ambiance dès le premier bonjour, ce qui aide bien à se détendre. Tout ça a donc pris le dessus et c’est là que l’aventure commence vraiment. Tu montes dans l’avion, il décolle (aïe aïe aïe – non je déconne c’est bien moins violent qu’un A320 et puis tu as le parachute alors que quand tu prends l’avion non). Arrivée à environ 1500 mètres je me suis dit « mais c’est super haut déjà qu’est ce que ça va être à 4000 » et puis ça continue à monter. Vers 3000, dernier petit debrief pour la position à prendre au moment du saut et à l’atterrissage. Pendant ce temps là eh bien tu arrives vite aux 4000, les portes s’ouvrent. A ce moment précis, je ne savais pas trop à quoi m’attendre à part à un truc violent mais la position à adopter fait que sur le bord de l’avion au final tu vois pas tant le vide que ça. Et là ça part, les 2-3 premières secondes tu sais pas trop ce qui t’arrive, tu cries puis tu te retrouves à l’horizontal au dessus du vide avec beaucoup de bruit et une descente impressionnante de rapidité, la peau est déformée; c’est tellement fou et violent à la fois ! Et ça dure quand même, je pensais que la chute libre était plus courte que ça mais en fait non. Le stabilisateur s’ouvre puis le parachute et là tu as l’impression de t’arrêter par rapport à ce que tu viens de vivre. j’ai carrément posé la question « mais on descend là? » tellement la différence est importante. Après quelques secondes, le moniteur m’a fait tourner en rond super vite pendant quelques secondes trois fois de suite c’était génial (pour ceux qui sont sujet aux nausées je pense que ça l’est beaucoup moins…) et puis tu descends tout doucement, tu profites de cette vue sublime et puis le moment de l’atterrissage approche, bien trop tôt à mon goût; je serais bien restée des heures à regarder ce paysage dont je ne me lasse pas … et là, une fois les pieds sur terre grand moment d’euphorie. Comme tu pourras le constater si tu regardes la vidéo, les premiers mots qui me sont venus à la bouche en arrivant sur terre : « ouaaa de la bombe », « c’était génial » et « fantastique ». Tout ça pour te dire que c’est sensationnel et que ça vaut vraiment le coup de le faire une fois dans sa vie (en cadeau par exemple car je suis consciente que cela représente un certain budget : 345€ dans mon cas saut + pack 300 photos et video). Merci Julien Parra !

Pour la vidéo c’est par ici que ça se passe (les photos viennent ensuite) :

saut en parachute

saut en parachute

saut en parachute

saut en parachute

saut en parachute

saut en parachute

saut en parachute

saut en parachute

Je tiens une nouvelle fois à remercier mes amis qui m’ont permis de réaliser ce rêve <3

Et toi, tu l’as déjà fait ? Tu as envie de le faire ?

Si tu as des questions n’hésite pas !

bisous tout plein

Suzette

2 Comments

  1. Eire

    2 août 2015 at 11 h 03 min

    Yeahhhh ! Suis trop fan !!!!
    J’adore la photo de sortie d’avion ;0)
    Ça m’a bien donné envie…

    1. Suzette

      6 août 2015 at 21 h 35 min

      eh bien je ne dirai qu’une chose : foooooooooonce ! demande ça comme cadeau d’anniversaire l’année prochaine ;)

Leave a Reply